Read finch siamo vivi by Anne-Laure Bondoux Simona Brogli Online

finch-siamo-vivi

Un sorriso da bambina illuminò il viso di Hama, e un brivido scosse Bo.Durò solo un attimo, pochi secondi fragili, incantevoli, rubati alle ossessive esigenze della Fabbrica. Ma bastò a ricordarci una cosa essenziale: lo stesso fuoco che bruciava nel ventre dei forni ci bruciava ancora nelle vene. Contrariamente a quanto credevamo, non eravamo morti.La Fabbrica è l'ultimaUn sorriso da bambina illuminò il viso di Hama, e un brivido scosse Bo.Durò solo un attimo, pochi secondi fragili, incantevoli, rubati alle ossessive esigenze della Fabbrica. Ma bastò a ricordarci una cosa essenziale: lo stesso fuoco che bruciava nel ventre dei forni ci bruciava ancora nelle vene. Contrariamente a quanto credevamo, non eravamo morti.La Fabbrica è l'ultima rimasta in città: enorme, rumorosa, non si ferma mai. Produce materiale bellico e la guerra non aspetta. Lì lavorano Hama e Bo, operaia del turno di notte, lei, fabbro del turno di giorno, lui.Si incontrano un mattino, mentre la sirena del cambio turno assorda tutti, e per entrambi è un colpo di fulmine. Da allora trascorrono insieme ogni istante libero, e la domenica diventa il loro giorno magico in un mondo cupo e disperato. La tragedia, però, è in agguato. Un'esplosione devasta la Fabbrica. E rischia di uccidere Hama, rimasta dopo la fine del turno per sostituire Bo, che quel giorno non si è presentato.Il dolcissimo amore che li unisce rischia di finire in frantumi, come le finestre dell'intera città. Ma la forza di volontà, il senso di colpa e il coraggio guideranno Hama e Bo in un viaggio senza meta e pieno di incontri inattesi, alla ricerca delle risposte più difficili.Con la grazia di una scrittura cesellata, un portentoso romanzo d'avventura narrato come una favola moderna....

Title : finch siamo vivi
Author :
Rating :
ISBN : 31076422
Format Type : Kindle Edition
Number of Pages : 170 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

finch siamo vivi Reviews

  • Noémie
    2018-11-22 02:08

    Je regrette presque d'avoir laissé traîné ce livre aussi longtemps! C'est une très belle découverte ! Une écriture superbe et poétique et une histoire où se mêle magie et réalité, une réussite!

  • Aleshanee
    2018-11-15 21:15

    4.5 Sterne für ein berührendes, modernes MärchenIch habe während dem Lesen immer wieder hin und her überlegt, ob ich hierzu überhaupt eine Rezension schreiben soll. Es fällt mir wirklich schwer, diese Geschichte in Worte zu fassen, aber ich wollte unbedingt zumindest den Eindruck schildern, denn das Buch hat etwas ganz besonderes.Erzählt wird aus einer ungewöhnlichen Perspektive, von einem Dritten, der über die Ereignisse berichtet, aber sich auch selbst mit in das Geschehen einbringt, dazu möchte ich aber noch nicht mehr verraten. Der Schreibstil ist flüssig zu lesen, hat aber einen gewissen Anspruch und lehnt sich auch an die früheren Märchen an.Der Prolog stimmt jedenfalls schon sehr gut darauf ein, was den Leser erwartet und skizziert in wenigen Worten die Welt, in der die beiden Protagonisten um ihre Liebe kämpfen müssen.Im Fokus stehen damit Hama und Bo, die in einer Zeit leben, die von Arbeit und Abhängigkeiten geprägt ist und an einem fiktiven Ort und in einer fiktiven Zeit spielt - somit überall auf der Welt genauso passieren könnte: Eine Fabrik für Waffen, von der alle Arbeiter abhängig sind, eine Regierung die viel redet und nichts tut und einfache Menschen, die sich in ihrer Verzweiflung nicht für das Licht, sondern den Schatten entscheiden. Hier wird allerdings immer, egal um welche Personen es sich handelt, sehr genau differenziert, warum sie so handeln - und damit das Verständnis geschürt, dass eben jeder Mensch seine innere Schwäche und seine Beweggründe hat. Das ist nicht immer einfach zu verstehen, aber uns selbst geht es ja genauso.Die Gegensätze ziehen sich durch das ganze Buch, denn die Kapitelüberschriften wie "Ordnung und Chaos", "Leere und Fülle" etc. sprechen immer wieder darauf an und geben den Passagen eine bestimmte Bedeutung. Unterstützt wird das auch von einer der Figuren: Melkior. Ein alter Mann, der sogar von einigen gefürchtet wird, weil er mit seinen dahin gestammelten Worten immer wieder Zukünftiges voraussieht. Überhaupt findet man in diesem fast schon wehmütigen Märchen viel Symbolik und Metaphern, die mich oft zum Nachdenken angeregt haben.Die zahlreichen Kontraste, die wir als völlig getrennt in unseren Köpfen verinnerlicht haben, werden hier subtil und doch sehr deutlich unter die Lupe genommen. Ohne Schatten gäbe es eben kein Licht, ohne Kälte keine Wärme und ohne Hass keine Liebe? So oft sind die Grenzen verwischt und wir übertreten sie, ohne es zu merken.Vier Abschnitte führen uns durch wichtige Stationen, die Hama und Bo durchlaufen müssen. Beide sind sehr eigen in ihren Bedürfnissen und Ängsten, aber sie verbindet eine ganz besondere und bewundernswerte Verbundenheit. Ob sie jedoch den äußeren Widrigkeiten stand hält, ist noch nicht entschieden, denn ihre Vergangenheit kämpft sich immer wieder durch die Schatten ans Licht.FazitDas Leben ist ein steiniger Weg, den wir nur meistern können, wenn wir ihn gehen und nicht vor jedem Hindernis zurückschrecken - Hama und Bo haben die Herausforderungen angenommen und ihr bestes gegeben, um sich selbst treu zu bleiben. Märchenhaft erzählt mit etwas Wehmut und vielen Sinnbildern, die unser Leben wunderschön widerspiegeln.© AleshaneeWeltenwanderer ~ Buchblog

  • Clarabel
    2018-12-04 23:06

    Voilà un roman bien mystérieux, étrange, envoûtant. On a d'ailleurs la sensation d'être dans un conte fantastique, invitant le lecteur à dépasser sa zone de confort pour plonger dans un imaginaire original et fouillé. C'est particulièrement surprenant et entraînant. Par contre, je ne m'attendais pas à une histoire aussi triste. Cela commence sur un coup de foudre, un amour plus fort que la mort, la haine, les autres. Et puis, vient le drame. L'exil. L'amour maudit. Le temps use la passion, chiffonne les visages épanouis, éteint les regards énamourés. C'est beau et poignant, mais tout ça vous laisse aussi d'humeur chagrine. N'hésitez pas à lire du même auteur Pépites ou Le Temps Des Miracles que j'avais tous deux beaucoup aimés.

  • Léa Becomeadinosaur
    2018-11-28 01:20

    J'écris cet avis un peu tard par rapport à ma lecture (10 jours environ).J'ai trouvé les premiers chapitres de ce livre très dur, les épreuves que subissent nos personnages sont terribles. Puis la vie arrive avec son lot de surprises, de calme et d'épreuves. Chaque personnage porte son passé sur les épaules, même si parfois il devient un peu trop lourd. L'écriture d'Anne-Laure Bondoux est belle est douce. Les lignes s'enchainent, les mots s'enroulent et forment de belles images. Je rêve de découvrir le théâtre d'ombre de Bo et de pouvoir rentrer dans cette poésie d'acier. Ce livre prend tellement sens dans la période que nous sommes en train de vivre. Les tristes nouvelles environnementales, humaines s'enchainent et nous pouvons nous demander jusqu'ou cela va t'il nous mener ? Tant que nous sommes vivants et un livre plein d'espoir, derrière chaque épreuve il est possible de trouver une petite once de beauté.

  • Manon
    2018-11-18 19:58

    Chroniqué sur Sous ma Couverture.Pourquoi j'ai lu ce roman ? Fraîchement reçu par Gallimard Jeunesse, le résumé m'a plus que tenté. Tant que nous sommes vivants demande une sensibilité particulière. Ce roman ne se lit pas de n'importe quelle façon, il se ressent. Je pense. [Poke Lipheo, t'avais raison].La narration de la première partie sur 4 est étrange : omniscient, mais presque à la première personne. Un épieur? Un stalker? Un point original. Les trois autres parties sont à la première personne, et l'identité du narrateur se dévoile. Ce que j'aime dans les romans, c'est me sentir impliquée, et m'identifier, et là ça n'a pas été le cas. Tant que nous sommes vivants offre des réalités de la vie, sur plusieurs sujets : Le passé et le futur. La guerre et la paix des ermites. La haine, l'amour, les obstacles de l'amour, et les beaux moments. Mais surtout les obstacles. Le contexte du roman, hors du temps, existe. Mais ce n'est pas une généralité, à mon avis.Alors il y a des moments où j'aimerai être dans la tête des auteurs pour comprendre où ils veulent en venir. C'est le cas ici. Ce roman ne peut pas être une simple histoire. Il y a un sens caché derrière, un sens que je ne parviens pas à comprendre, parce qu'à mon avis, je ne suis pas assez sensible pour ça. J'ai tenté de le lire comme un roman normal, mais il manquait une part de moi pour comprendre.J'ai essayé de le lire avec mes émotions, mais il y a une part de moi qui s'est brisé, et m'a fait mal.Maintenant, je déprime un peu. Anne-Laure Bondoux, qu'as-tu voulu faire passer comme message hein? Si quelqu'un a une réponse à cet énigme, faites moi signe. Ce que j'ai le moins aimé : La frustration du à mon manque de sensibilitéCe que j'ai le plus aimé : L'amour qui semble sans limite.

  • Eibhileen
    2018-12-04 20:21

    « Tant que nous sommes vivants » possède un côté onirique sans pareil ! Comme dans l’œuvre de Lewis Caroll, il y a également un aspect loufoque voire absurde dans ce roman. Cela contrebalance la toile de fond très noire que nous dépeint l’auteur.Je ne saurais que vous conseiller de lire ce récit. Certains pourront peut-être y trouver quelques longueurs mais si vous acceptez de suivre l’auteur, vous passerez sans doute un agréable moment surtout si vous aimez les univers étranges et singuliers.Ma chronique sur le blog : https://sweetalmondandbooks.wordpress...

  • Mélanie
    2018-12-04 00:01

    Une histoire envoûtante, fine et sans contours, couronnée d'un style que j'ai trouvé d'une grande poésie. J'ai ressenti ces pages comme un souffle qui me laisse encore pleine d'émotions différentes, indéfinies. La première partie est selon moi la meilleure et a tellement placée la barre haute que mon enthousiasme s'est un peu dispersé par la suite, mais le coup de cœur n'est pas loin.

  • Les pages qui chuchotent
    2018-11-24 23:09

    Je vous retrouve aujourd’hui pour une chronique, celle du dernier livre ayant croisé ma route. Je l’avais dans ma wish-list depuis un moment grâce à une bookblogueuse (dont je ne me souviens plus du nom) et cette semaine j’ai eu envie de l’acheter. Je n’ai pas été déçue car ce livre a franchement frôlé le coup de cœur. Roman dans la lignée du conte philosophique, soit on accroche à fond et on se laisse bercer par la poésie de l’histoire, soit on est effrayé par son côté parfois abstrait. Vous l’aurez compris, j’ai vraiment aimé.Dès les premières lignes, j’ai été happée par l’histoire et le monde décrit, à la fois proche et différent du nôtre. Bo et Hama sont attendrissants, pour autant la relation amoureuse n’est pas cucul la praline. Leur couple va passer par bien des épreuves, ils devront accepter de se trouver mais aussi d’y perdre parfois. À travers eux et bien d’autres personnages, bon nombres de thèmes sont traités : l’amour, la perte, le voyage initiatique, l’intolérance, la haine, la peur de l’autre et l’obscurantisme. Ces personnages sont d’une profondeur époustouflante, on les croirait vivants, on souffre parfois même avec eux. Profondément humains, ils se trompent souvent, ce qui m’a fait à la fois les aimer et les détester.Le message véhiculé dans ce livre m’a beaucoup apporté, certaines phrases ont d’ailleurs largement trouvé écho par rapport à ma vie personnelle et mon passé. L’écriture de l’auteure est poétique, fluide et cinématographique (je n’avais aucun mal à voir les scènes défiler devant mes yeux).Tant que nous sommes vivants nous pousse à réfléchir sur nous-même, sur les autres et le monde qui nous entoure. Il reflète totalement la complexité humaine avec ses joies et ses tragédies, ses naissances, ses morts et ses trahisons. Tant que nous sommes vivants est une ode à la vie et à la mort, à toutes choses qui s’opposent.

  • Stef Ha-Ni
    2018-11-22 02:17

    Un superbe conte moderne, plein de poésie.

  • Bladelor
    2018-12-06 20:22

    Très particulier ce roman ! Ça aurait pu être un coup de coeur mais cette lecture était en dehors de ma zone de confort, je ne sais pas comment l'expliquer... J'ai trouvé le texte magnifique, bouleversant, mais perturbant aussi. Une chose est sure, j'y repenserai longtemps... Incroyable !

  • Leslivresdedune
    2018-11-16 23:05

    Une plume magique, une histoire étrange... J'ai été emportée,malgré moi par les mots et la poésie d'Anne-Laure Bondoux.

  • Ingreads.
    2018-11-11 23:57

    Une lecture bien étrange mais passionnante ! J'adore !

  • Rêveuse Eveillée
    2018-11-18 18:08

    http://reveuseeveillee.blogspot.fr/20...Tant que nous sommes vivants est un livre qui a du passer au moins deux ans dans ma wishlist car je n'arrêtais pas d'osciller entre l'envie de le lire ou non. Je ne remercierais jamais assez Gwen, du blog Nos Folies Littéraires, de me l'avoir offert. Je ne savais pas trop à quoi m'attendre en lisant ce livre, mais certainement pas à ce que j'y ai trouvé. Et, c'est le genre de surprise qui fait vraiment du bien. On suit l'histoire de Bo et Hama, qui travaillent tous deux dans une usine, avec des horaires complètement opposés. Mais ils tombent tout de même amoureux l'un de l'autre et peu de temps après, un enchaînement de mauvaises choses va se produira dans leur ville. De plus, l'intrigue se situe dans une période de guerre et de grand froid.Comme je le disais plus haut, cette lecture a été très particulière et surprenante car l'histoire prend la forme d'un conte philosophie, et ce situe même parfois à la frontière avec le fantastique. L'auteure a réussi à créer une atmosphère particulière très plaisante. Certains passages sont étranges voire merveilleux, d'autres peuvent être d'une extrême violence, et il est tout simplement impossible de lâcher le livre avant de l'avoir fini. Et, on ne saura vraiment qui est le narrateur que vers le milieu du roman, ce qui donne aura de mystère au début de l'intrigue. Le choix de la narration est assez particulier car, en tant que lecteur, on est pris à parti dans l'histoire et on a vraiment l'impression d'y être. L'auteure, au travers de ce roman assez court, traite de thèmes assez importants tels que la quête de soi, l'amour (sous toutes ses formes), l'acceptation, l'émancipation, le voyage ou encore la guerre. Mais elle réussi surtout à dépeindre avec brio la condition de vie des ouvriers pendant la guerre. Tant que nous sommes vivants est un magnifique conte moderne à mi-chemin entre le fantastique et la philosophie. C'est un texte qui fait réfléchir et qui laisse comme un vide à combler après la lecture. Ce fut une excellente lecture très surprenante.

  • Stefan
    2018-11-13 00:23

    Eine sehr märchenhafte Geschichte die sich im Grunde mit "alltäglichen" Themen wie Liebe & Hass, Angst & Hoffnung usw. befasst, gegen Ende hin leider stark beschleunigt. Mir hat die trotz des düsteren Settings irgendwie verträumte Grundstimmung mit den märchenhaften Einzelheiten gut gefallen, schade dass es die Themen nicht vielfältiger / tiefgreifender behandelt (liegt wohl am YA Markt als Zielgruppe).

  • Morgane
    2018-12-06 20:09

    4.5/5C'est une magnifique ballade poétique que nous propose Anne-Laure Bondoux dans ce roman. Nous suivons Hama et Bo dans leurs aventures et j'ai, pour ma part, marché dans les traces de ces deux amoureux avec une confiance aveugle. J'ai souri, ri, aimé mais aussi haï et pleuré avec eux. Ils m'ont offert un véritable arc-en-ciel d'émotions saupoudré de magie et il en a fallu de peu pour que cette histoire devienne un coup de cœur !

  • Leslie Rochat
    2018-12-05 23:14

    Magnifique histoire, j'ai beaucoup aimé ce livre. Mais les personnages sont très attachants et le fait que les personnages du début du livre soit totalement mis de côté pour laissé place à d'autres m'a attristé et je me suis beaucoup moins attachés à eux. Mais j'ai quand même beaucoup apprécié l'histoire qui m'a beaucoup touchée

  • Sania Still_into_books
    2018-12-08 02:15

    Gros gros coup de coeur pour ce roman initiatique ! J'ai adoré la plume de l'auteur que j'ai trouvé fluide et inspirante. Une histoire émouvante, parfois dure mais belle et pleine de promesse ! Je le recommande à tous ceux et celle qui veulent découvrir une histoire forte et authentique.

  • Citronnade
    2018-11-19 23:11

    Poétique. Magique. Magnifique.

  • Pikobooks
    2018-11-24 20:09

    Ce conte contemporain doux-amer m'a embarquée sans faiblir dans une histoire délicieuse. J'en garde un sentiment douloureux que je n'explique pas. Une lecture magnifique qui m'a fait un bien fou.

  • Agnes
    2018-11-23 02:06

    Une lecture qui m'a touchée et que j'ai bien aimé dans son ensemble même si j'avoue ne pas avoir compris forcément la fin?

  • Angéliquecld
    2018-11-22 20:08

    7/10 Avis à venir ?

  • Sophie
    2018-12-06 23:01

    Un monde industriel, froid, métallique où règnent la peur de la guerre et la crainte du lendemain. Voilà le quotidien de Bo et Hama, les deux personnages principaux de Tant que nous sommes vivants. Ils vont pourtant oser s’aimer follement, sans limite ni barrière et redonner espoir à une communauté fatiguée et lasse. Ils ont tous les deux leurs fêlures, liées à leur enfance, et vont prendre soin l’un de l’autre, face à la dureté de leurs conditions de vie. Un évènement terrible va cependant survenir et mettre fin à cette période de bonheur, plongeant à nouveau la ville dans le désarroi, puis la méfiance. Commence alors un voyage initiatique pour Bo et Hama, qui se voient contraints de fuir la Ville. Ils doivent à la fois réapprendre à vivre, après la catastrophe, mais également trouver de nouvelles façons de s’aimer.« Nous attendions quelque chose, mais nous ne savions pas quoi. Ceux qui travaillaient encore se levaient chaque matin aussi fatigués que la veille, et s’endormaient chaque soir sans révolte. Telles les bêtes engourdies par le froid, nous retenions notre souffle et les battements de nos cœurs : nous ne vivions plus qu’à moitié. Pourtant, au milieu de ce renoncement général, certains eurent l’audace de tomber amoureux. Les plus fous d’entre eux s’aimèrent. Bo et Hama furent de ceux-là.« Il est difficile d’en dire plus sans dévoiler l’intrigue, ce qui, à mon avis, risquerait de gâcher votre lecture. Tant que nous sommes vivants parle d’amour et de haine, d’espoir et d’échec, de création et de destruction, de toutes ces contradictions inhérentes à la nature humaine et qui font à la fois notre joie et notre malheur. Le contexte tant temporel que géographique est très vague, il nous est impossible de savoir si ces évènements se passent dans notre monde ou non. Les personnages sont également légèrement caricaturaux et l’on sait assez peu de choses de leur passé. Tout cela contribue à faire de cette histoire une histoire universelle, en laquelle chacun peut trouver quelque chose.« Dans le noir, les yeux grands ouverts, Bo s’interrogeait sur le sens de l’existence, et sur ce qu’il voulait vraiment. Il n’est jamais facile de savoir ce que l’on souhaite vraiment, surtout lorsqu’on a peur de trouver des réponses, et les idées se cognaient comme des mouches à l’intérieur de son crâne.« L’écriture de Anne-Laure Bondoux est poétique et finement ciselée. J’ai notamment beaucoup aimé la narration de la première partie du point de vue de la communauté, à la fois originale et extrêmement efficace. Les titres des chapitres, composés de mots contraires (« Le connu et l’inconnu », « L’ombre et la lumière », « Le vide et le plein ») sont également une très bonne idée. Tant que nous sommes vivants m’a souvent fait penser à The Ocean At The End Of The Lane de Neil Gaiman, par son mélange savant entre réel et imaginaire, magie et réalisme et par son écriture extrêmement poétique.« Faut-il perdre une partie de soi pour que la vie continue ? »En résumé, Tant que nous sommes vivants est un vrai coup de cœur et une lecture que je vous recommande. L’écriture particulière peut peut-être rebuter certains lecteurs, mais je suis persuadée que ce livre peut toucher beaucoup de personnes.https://libriosophie.wordpress.com/20...

  • SIMON Karine
    2018-11-14 22:09

    J’ai depuis très longtemps un roman d‘Anne-Laure Bondoux dans ma PAL : Le temps des miracles… Un roman que je me promets régulièrement de lire, tant le pitch m’a plu. Mais il aura fallu un heureux hasard pour que je découvre cet auteur : La réception d’un service presse Gallimard Jeunesse, avec son tout dernier roman à paraître, "Tant que nous sommes vivants".Bo et Hama s’aiment et cela depuis leur premier regard échangé. Ils s’aiment simplement, ce sont d’ailleurs des gens simples. C’est leur histoire que nous allons suivre. En fait nous ne savons pas grand chose du lieu ou de l’époque de ce roman. Nous savons que c’est la guerre, contre qui ? Nous ne savons pas. Mais ça n’a pas de réelles importances ici. Les gens survivent grâce à l’usine, qui produit des armes, et autres obus. Mais un jour, une terrible explosion à lieu, la détruisant, semant la mort et la destruction et laissant Hama gravement handicapée.Les gens ont peur, il cherche à comprendre ce qui a changé, et tous les regards se tournent vers Bo, l’étranger nouvellement arrivé. Il doit être maudit, ou avoir le mauvais œil. Bo et Hama quittent alors la ville, pour l’inconnu, peu importe, tant qu’ils sont vivants.Entre conte moderne et roman initiatique, ce livre nous fait réfléchir sur énormément de choses. Certaines parties du roman touchent au fantastique, d’autres à la spiritualité, un vrai mélange des genres.L’histoire d’amour contrarié de Bo et Hama nous est d’abord contée par Hamma puis par Tsell, leur fille, dès sa naissance. Nous allons les suivre à chaque étape de leur vie ensemble, malgré les différentes épreuves difficiles qui vont les marquer.Je suis complètement tombée sous le charme de l’écriture d’Anne-Laure Bondoux, tout en finesse et en poésie.Malgré son originalité, je ne suis pas complètement entrée dans ce roman que j’ai pourtant apprécié. A chaque chapitre, je restais en attente, comme si il me manquait quelque chose, je ne sais pas trop comment expliquer cette sensation de manque, à moins que ce soit le trop grand nombre de questions restant en suspend concernant le lieu ou l’époque de ce roman. J’ai pourtant bien conscience que ce n’est pas un point essentiel.Ce roman, c’est avant tout l’histoire de la vie d’Hama et Bo. Une histoire contrariée, mais aussi une fuite, or quoi qu’on fasse, le passé finit toujours par nous rattraper.Un roman mélange des genres, entre conte moderne et parcours initiatique, qui transporte le lecteur au gré d’une plume délicate.Un grand merci aux Editions Gallimard jeunesse pour leur confiance.Ce roman sera disponible à partir du 25 septembre 2014.http://milleetunepages.com/2014/07/25...

  • Phebusa
    2018-12-03 23:26

    C’est avec plaisir que j’ai découvert Anne-Laure Bondoux et son nouveau roman Tant que nous sommes vivants, grâce à Gallimard jeunesse que je remercie. La couverture du livre est au premier abord originale, et je peux maintenant vous dire qu’elle reflète l’histoire, plus précisément l’idée que la vie est un cheminement. C’est un roman qui m’a touchée, c’est un beau moment de vie !L’intrigue relate l’histoire de Bo et Hama, un jeune couple, qui vivent dans une ville où une usine va chambouler leur vie et va les obliger à fuir. Mais où aller ? Que faire ? C’est avec beaucoup de subtilité que l’auteure décrit la vie de cette famille qui est à plusieurs reprises bouleversée, aussi bien par des événements heureux que tristes, mais aussi par des actes parfois surnaturels.J’ai apprécié les personnages, qui sont profondément humains, dotés de défauts mais aussi de grandes qualités. Par exemple, Bo a de l’amour à donner, mais il reste avant tout un forgeron qui porte en lui une grande culpabilité. Hama, quant à elle, va subir une grande perte, mais cela ne l’empêchera pas d’aimer encore. Il y a également ceux que j’appellerai les « habitants de la grotte », qui sont emplis de sagesse et vont apprendre beaucoup de choses à nos personnages. Ce sont néanmoins des personnages un peu caricaturaux, à l’image de l’amour de Bo et Hama, qui tombent fou amoureux l’un de l’autre en se croisant dans une usine. Cependant, ce n’est pas dérangeant car c’est a priori une lecture jeunesse.Aussi, le narratrice change au cours du roman : au départ, c’est Hama, et ensuite, c’est Tsell, la fille de Hama et Bo. Ce changement de narrateur est une métaphore du temps qui passe. En effet, Tsell va leur montrer que la vie est un éternel recommencement, et que Tant que nous sommes vivants, il faut garder l’espoir d’être heureux.Comme vous l’aurez peut-être remarqué, c’est assez difficile de parler de ce roman sans trop en dire. La lecture de cette histoire requiert une certaine sensibilité, car la beauté de l’histoire ne se laisse pas appréhender facilement. Je doute donc que les jeunes lecteurs comprennent la beauté de ce livre, ce qui ne les empêchera pas de se divertir grâce aux personnages et au côté surnaturel du roman.En bref, j’ai beaucoup aimé cette ballade touchante et lyrique. Ce roman est un morceau de vie que je recommande à tous ceux qui ont une grande sensibilité car il y a un message caché qui doit être ressenti (et non dit).

  • Melliane
    2018-11-15 18:08

    Mon avis en Français Je n’avais jamais entendu parler de l’auteure et c’est vrai que le résumé a eu du mal à m’attirer réellement mais j’étais curieuse de découvrir une histoire que je n’aurais pas lue de moi-même.Tout d’abord, la première chose que je peux noter est la façon magnifique que l’auteure a eue pour écrire son histoire. Oh oui, parce que Anne-Laure Bondoux a une manière très poétique de développer son roman et c’était très agréable de lire le tout. Je n’avais jamais lu quelque chose de la sorte mais c’était très intéressant.Dans cette histoire, on découvre Bo un jeune garçon et Hama, l’amour de sa vie, qui évoluent en essayant de passer outre les difficiles obstacles qui s’accumulent sur leur chemin. En effet, après avoir été prise dans l’explosion de l’usine dans laquelle elle travaillait, Hama perd l’usage de ses bras, une épreuve qu’elle aura beaucoup de mal à surmonter. Mais Hama est aussi enceinte et elle se battra pour avoir sa petite fille. Bien sûr, d’autres épreuves attendent aussi Bo qui est suspecté d’avoir quelque chose à voir avec la destruction de l’usine et s’attire ainsi la haine de chaque habitant. De par ce fait, chacun croit que leur enfant sera maudit et essaie de bien leur faire comprendre qu’ils n’ont plus leur place ici.J’ai été très étonnée de voir la magie se mêler à l’histoire et c’était intéressant de voir les idées que l’auteure était parvenue à amener ici. Hama et Bo n’ont pas une vie facile et c’est loin d’être fini. C’est aussi pour cela que nous arrivons facilement à s’attacher à eux, à vouloir les voir heureux et à continuer leur vie. On les suit tous les deux puis tous les trois tout au long de leur existence, tout au long de l’éducation de leur fille. C’est une épopée qui retrace leurs douleurs, leurs espoirs, leurs envies. C’était intéressant de voir le tout même si c’est vrai que je n’ai pas été complètement envoutée par l’histoire. C’était une jolie quête que l’auteure retrace et c’est vrai que j’étais assez curieuse de découvrir le devenir de chacun des personnages.

  • Bob & Jean-Michel
    2018-11-13 18:25

    S’il y a une auteure que je souhaite serrer dans mes bras, c’est Anne-Laure Bondoux. Son prochain roman est une merveille, il a fait fondre mon coeur de pierre et c’est plutôt rare.n roman initiatique où on assiste à la transformation des personnages, l’adversité les fait grandir et les bonheurs qu’ils connaissent les font survivre.Une histoire qui m’a fait pensé à Billy Elliot de Melvin Burgess, sans doute pour l’aspect ouvrier de la ville, la forte présence du chômage et les combats plein d’espoir des personnages. Un bel écho en somme. Mais il y a d’autres dimensions dans ce roman : empreinte de magie et d’aventure, cette lecture nous consume et on comprend peu à peu qui est ce mystérieux narrateur qui nous conte l’histoire de Bo et Hama…Je me retiens de ne pas tout vous révéler de ce roman mais je vous donne quelques indices de lecture parce que je suis sympa : une explosion, un cabaret, un nouveau-né, la nature sauvage et hostile, 19 petits personnages, des allures de légendes et des questions fondamentales qui résonnent souvent dans ce roman, comme celle de Hama :« Faut-il perdre une part de soi pour que la vie continue ? »Un conte au goût métallique doublé d’une écriture presque lyrique, merci Anne-Laure Bondoux pour ce roman si bien achevé.

  • Tom Lavoixdulivre
    2018-11-22 18:16

    "Nous avons connu des années sans Anne-Laure Bondoux, sans un autre roman, une autre histoire à rêver dans le souffle coupant d’une nuit d’hiver. Des années où les mots se battaient, se tuaient, s’égrenaient, s’aimaient, s’effarouchaient, s’enlisaient ou s’envolaient. Nous avons connu des années de rêves et de déceptions, de coups au cœur ou au cerveau, sans que ne lisent dans ces nuages trop tourmentés quelques mots bondousiens. Puis il y eut Tant que nous sommes vivants. Il y a Tant que nous sommes vivants. En quelques mots, en un prologue de maître, avec une écriture somptueuse, Anne-Laure Bondoux convainc, elle s’affirme dans un roman d’espoir, aussi tendre qu’un Amour, et humain que notre monde. Alors qu’elle s’était faite discrète, depuis déjà 5 ans, ou 3 ans, elle revient, avec la fenêtre de la littérature jeunesse qui s’ouvre à la volée, parce que quand l’espoir renaît, quand l’amour renaît, on ouvre les fenêtres en grands. C’en est une bien singulière, et incroyablement sensible, qu’elle nous défait avec cette œuvre. Echappée sur l’écriture, sur l’humain, et sur nous-mêmes."La suite sur : http://lavoixdulivre.blogspot.fr/2014...

  • Emma
    2018-11-27 21:13

    Je m'attendais à un coup de cœur, à une histoire palpitante qu'il serait impossible de lâcher le livre ! Mon avis reste quand même mitigé.Pour commencer, j'ai du faire "Pause" dans ma lecture suite à un livre de cours (La jeune fille à la perle de Tracy Chevalier). Peut-être est ce à cause de cet arrêt que l'histoire m'a mise plus en retrait. Et peut-être trop d'attente dans ce livre qui me faisait envie.Au départ, je ne connaissais pas la trame de l'histoire, on ne sait pas où l'on va, se qui va se passer. J'ai apprécié les personnages dans leur rencontre et leurs aventures. Mais le roman a pris un tournant étonnant. Je pensais à une histoire réaliste pas qu'elle parte dans une légère dose de fantastique. Cependant, cette petite touche ne pas pour autant déplus mais m'a déconcerté par moment. J'ai finalement compris que ce livre se tournait en conte "moderne" et donc la fin donnait tout son sens au roman. Le style de l'auteure m'a surprise à plusieurs moments. Je ne m'attendais pas à cette fin, à ce qui allait se produire. Une histoire pleine de surprises !

  • les points cardinaux
    2018-11-13 21:01

    Tant que nous sommes vivants est un récit poétique sur la vie. Ce qui est apparait au départ comme une histoire d'amour semble s'étendre bien au-delà. On suit Bo et Hama dans leur voyage sur le long fleuve de la vie. On se laisse bercer par la barque qui nous fait découvrir les épreuves infligés par la vie à nos deux personnages principaux. Vers la fin du roman c'est Tsell la fille de Bo et Hama qui se chargent de poursuivre le récit. Elle nous raconte son voyage avec son compagnon. Les deux amoureux feront le trajet inverse des parents de Tsell qui se chargera de terminer le travail de son père. L'écriture d'Anne-Laure Bondoux est fluide et poétique. J'ai eu l'impression de lire un conte. Cependant, j'ai l'impression que ce livre exige une certain état d'esprit. J'ai souvent du repoussé ma lecture parce que justement je ne me sentais pas de pouvoir apprécier ce roman dans toute sa splendeur. Il faut y entrer avec une certaine sérénité et ce laissait emporté par le récit.

  • Freelfe
    2018-11-16 21:57

    Ma chronique entière : http://freelfe.blogspot.fr/2015/08/ta...Ce roman est très déstabilisant et risque de vous laisser très perplexe si, comme moi, vous ne saisissez pas le mode de construction du roman et que vous ne voyiez pas où l'auteur veut en venir. Une fois ces problèmes levés (soit par une discussion avec l'auteur, soit en lisant les quelques éléments que je donne dans ma chronique ci-dessus), vous pourrez vous rendre compte de la richesse et de l'excellente construction du roman. Je ne peux donc que vous le recommander, pour une lecture qui touche, remue, laisse perplexe mais surtout, une lecture très philosophique sur la construction de soi et le sens de la vie.